Intérêts bancaires

Vous êtes ici


Vos intérêts bancaires peuvent être utiles aux autres

« Ô les croyants ! Craignez Allah, et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, si vous êtes croyants » 
(Coran – Sourate 2 – Verset 278)

Chère donatrice, cher donateur,

A la fin de chaque année, vous recevez la notification des intérêts bancaires accumulés durant l’année écoulée. Ce qui peut être une bonne nouvelle pour certains devient problématique pour d’autres qui adhérent aux principes islamiques lesquels confèrent un caractère illicite aux intérêts bancaires (ribâ).

Que faire de cet argent ? Peut-on l’utiliser ou doit-on s’en débarrasser ?

Voici quelques éclaircissements :

Les juristes musulmans sont unanimes que cet argent est impur du fait de son acquisition illicite. Ils soutiennent que l’utilisation de cet argent pour soi ou pour toute personne à sa charge est interdite et qu’il n’est pas permis d’en tirer profit. Ils ajoutent qu’il n’est pas non plus permis de laisser cet argent sur son propre compte ni le remettre à la banque.

Ces savants considèrent que la meilleure attitude à adopter est de se défaire de cet argent, au plus vite, en le donnant à des œuvres d’utilité publique, des pauvres, des orphelins…

Le fait de reverser cet argent à une œuvre caritative est considéré comme un simple don et non pas comme une aumône méritoire (sadaqah).

Votre Fondation vous propose de nous verser vos intérêts bancaires qui seront considérées comme des dons non affectés et pourront ainsi servir à financer ses divers projets de solidarité et à couvrir certains frais de gestion. 

Intérêts bancaires

Vous pourrez ainsi non seulement vous séparer de cet argent illicite mais également permettre à des causes charitables d’être soutenues.

Nous restons à votre disposition si vous souhaitez obtenir des informations plus détaillées ou si vous avez des questions.